Une alimentation régulée « à trois pattes »

Schéma d´une alim « à trois pattes »

  Le schéma ci-dessus est basé sur le régulateur intégré à tension ajustable LM350K, qui fournit un courant de 3 ampères, alors que le LM317K est limité à 1,5 A. Le LM350 est protégé en interne contre les surcharges en courant et thermique ; c´est une version fort courant du LM317.

  Avec les valeurs de composants utilisées, le circuit aura (à la sortie du LM350) une tension de 1,25 à 13,5 volts. Le cartouche « calcul » dans le schéma détermine la tension de sortie avec des valeurs données de R1 et R2.

  Parce que ces régulateurs ont une tension minimale de sortie de 1,25 volt, les diodes D3 et D4 amèneront une chute de tension d´environ 1,4 V : ainsi une sortie à zéro volt sera possible. Ces diodes doivent tolérer un courant de 3 A.

  Les diodes D1 et D2 ajoutées au circuit empêcheront les dommages dans certaines conditions, quand la tension de sortie sera plus élevée que la tension d´entrée du régulateur : cela peut arriver si le circuit est utilisé comme alim d´un montage électronique en essais, auquel cas D3 et D4 ne sont pas montées.

  Un bon radiateur est nécessaire au régulateur, car de la chaleur sera dégagée quand on consommera beaucoup de courant à faible tension ; à cause de ce dégagement de chaleur, ce circuit n´est pas conseillé pour une commande à main.

  Si le régulateur LM317 (moins cher) est utilisé dans ce circuit, on aura une excellente alim de labo : supprimer D3 et D4, et ajouter un voltmètre.

Retour à l´index principal des circuits

© Traduction française effectuée par l´équipe technique de "Ptitrain"  : Jean-Marie, JiDé et T.T.T.